Le site

 

En tant qu’espèce grégaire, les êtres humains s’organisent, se hiérarchisent et exercent le « management » depuis leur toute première existence. On peut même considérer qu’il existait bien avant eux si l’on observe certains groupes de primates ou de mammifères.

Les mutations sociétales et technologiques successives, en particulier les dernières révolutions industrielles, ont bousculé les modes d’organisation des sociétés humaines et la place de l’homme en leur sein. Paradoxalement, alors que l’innovation est synonyme de progrès humain, c’est souvent l’homme qui a dû s’adapter et repenser sa place dans ces nouvelles formes d’organisation sociale. La première révolution industrielle a retissé les liens sociaux et familiaux en développant le monde ouvrier, la seconde a transformé les corps humains en rouages au service de l’usine moderne, et la troisième jauge et mesure la moindre de ses actions à l’aune de processus informatiques concurrents.
La dictature d’une vision mécaniste des réalisations humaines érode le sens de son existence, pervertit les relations sociales et dévoie le rôle du chef, qui se réduit à un contrôleur d’indicateurs.

 

Or foncièrement l’homme ne change pas : Darwin ne lui laisse pas le temps de se modifier aussi vite qu’un algorithme. D’où le besoin d’un retour à un management de l’homme par l’homme, centré sur ses besoins de reconnaissance, de réalisation personnelle et collective, et d’épanouissement.

D’une part le management est une activité intrinsèquement collective, il s’agit de l’association d’un groupe (voire d’un seul individu) et d’un chef. Les relations entre l’individu et le groupe sont donc primordiales, ce qui nous poussera à étudier la psychologie sociale, théories et expériences. Dans un groupe, nous verrons que la place, la personne et le rôle du chef constituent la clé de voute de sa cohésion et de sa performance. Cette réalité est profondément ancrée dans la nature et dans l’exercice du commandement militaire, qui a pour mérite de conserver au fil des décennies voire des siècles cette approche du management centrée sur l’humain.

En effet et d’autre part, le management est une activité essentiellement humaine. En ce sens, elle ne peut se détacher totalement de la personnalité et de la sensibilité de l’individu qui endosse le rôle du chef. Rien ne remplacera l’expérience concrète et la confrontation personnelle à la réalité du terrain. Cette expérience peut ainsi être avantageusement complétée par celle des autres, et il existe des recettes bien utiles quand il s’agit de convaincre ou démêler certaines situations délicates.

 

Ce site a donc pour ambition d’aborder ces domaines sous divers angles, en restant centré sur l’être humain et ses particularités, et en partant du principe que la culture générale reste une fondation solide et indispensable à l’exercice du commandement et du management.

 

 

« La grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes ; il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines. » Antoine de Saint-Exupéry

 

Bonne lecture.

 

Abonnez-vous pour garder le fil des articles (c’est absolument sans danger pour la santé, un lien est disponible pour se désabonner dans chaque mail reçu) et n’hésitez pas à partager ce blog avec vos connaissances.

Sébastien L.

RSS