Pour changer le monde, commencez par faire votre lit !

Temps de lecture : 2 minutes

Cette phrase est issue du discours de l’amiral McRaven, rendu célèbre par son intervention le jour de la remise des diplômes de fin d’études de l’université du Texas en mai 2014. Pour le présenter en quelques mots, ce général, issu des forces spéciales de la Navy, a participé à la plupart des opérations militaires américaines des dernières décennies, et il a notamment supervisé le dernier raid sur Ben Laden.

Mais, en quoi faire son lit permet-il vraiment de changer le monde ?

Son allocution nous fait voyager à travers ses expériences heureuses et moins heureuses au sein des forces spéciales, de la formation très éprouvante qu’il a subie et de ses têtes à têtes avec Sadam Hussein. Il nous livre une dizaine de conseils de vie, à la fois simples à comprendre et souvent difficiles à mettre en œuvre, qui ont forgé son caractère. Ainsi, commencer à faire son lit est le gage d’une saine éthique de vie et d’une rigueur quotidienne, qui contribuent à établir un environnement agréable et maîtrisé. De plus, ce simple geste marque une première réalisation quotidienne, un premier et modeste succès prélude à tant d’autres tout au long de la journée. Un premier pas vers la réussite et l’épanouissement personnel.

Simple comme bonjour ! Faire son lit pour changer le monde. 

Simpliste ? Peut-être. Mais on ne peut être que séduit par cette liste de tranches de vies exotiques, dans des environnements étrangers voire hostiles, qui nous exposent toute la difficulté de la formation et l’abnégation du quotidien des unités spéciales. Le ton est volontairement paternel, voire amical et son message si abordable qu’il vous semblerait presque naturel de plonger avec des requins ou sauter en parachute dans des conditions extrêmes.

Presque.

Car les expériences qu’il décrit sont balisées de frustration, épuisement physique et moral, mais c’est le prix à payer pour si ce n’est changer le monde, en tout cas forger son caractère.

Les enseignements pour le management ? Car il est aussi question de commandement dans son discours. Parmi les leçons à en tirer : la volonté face à la difficulté et l’exemplarité du chef. Dans le milieu militaire, et ailleurs aussi normalement, l’adhésion se construit sur le respect que le chef suscite vis-à-vis de ses troupes, la volonté d’être à la hauteur et une dose nécessaire d’humilité. Alors, ça y est , vous avez fait votre lit ?

Si vous souhaitez acquérir le discours en format livre, vous l’avez ici.

Vous pouvez toujours découvrir un lien vers la vidéo en anglais et une traduction en français faite par un confrère ici.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à partager ! Pour rester informé, abonnez-vous.

-- Suivez-nous, abonnez-vous et faites passer ! --

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
FACEBOOK
Pinterest
SOCIALICON